Consensus de l’action

Nous entrerons dans le terrain du site militaire et nous y installerons. Notre occupation non violente est un acte d’insoumission civile. Nous ne respecterons pas les lois qui servent au déroulement non troublé de l’entraînement de l’homicide. Les interdictions et la persécution juridique ne nous arrêteront pas.

Nous luttons pour la vie et pour un avenir digne de vivre. C’est cette intention qui oriente notre forme d’action. Nous ne menacerons ni blesserons personne. Nous montrerons notre visage et nous traiterons tout le monde avec franchise, respect et bonne volonté. Les soldats, le service de guarde et la police, tant qu’êtres humains, ne sont pas nos adversaires, bien que nous critiquons leurs actions et leur rôle. Par notre comportement, nous exprimerons cela.

Nous prendrons nos décisions selon le principe du consensus. Nous nous concerterons, nous tendrons à connaître nos angoisses et nos limites et nous ferons attention l’un(e) à l’autre. Nous réaliserons notre action que claire que possible et nous créerons de bonnes conditions pour un agir autodéterminé de tout(e)s les participant(e)s. Nous animerons le terrain du GÜZ de manière non violente et décisive.